Initial

La création du Sanctuaire baleinier de l’Atlantique Sud est une proposition présentée par le Brésil, l’Argentine, le Gabon, l’Afrique du Sud et l’Uruguay à la Commission baleinière internationale (CBI) et qui a pour objectif de garantir le rétablissement des populations de baleines dans l’Atlantique Sud.

Le sanctuaire vise à maintenir ou accroitre les stocks actuels des différentes espèces de baleines qui peuplent la région, tout en atténuant les menaces identifiées et potentielles.

Au moins 51 espèces de cétacés vivent dans les eaux de l’océan Atlantique Sud.

Six d’entre elles (baleine bleue, rorqual commun, rorqual boréal, petit rorqual de l’Antarctique, baleine à bosse et baleine franche) sont des espèces hautement migratoires qui se nourrissent dans les océans Antarctique et Subantarctique en été et se reproduisent dans les eaux tropicales, subtropicales et tempérées en hiver et au printemps. Le cachalot, la baleine de Bryde et la baleine pygmée sont d’autres espèces importantes qui seraient également protégées par le sanctuaire.

Ce sanctuaire est délimité au sud par le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral (Antarctique), et ensemble, ils pourraient protéger toutes les baleines visitant les eaux territoriales brésiliennes ainsi que celles de l’Argentine et de l’Uruguay, et de toute la côte sud-ouest du continent africain.